Prothèse de cheville : l’intervention et ses suites

Déroulement de l’intervention pour prothèse de cheville

L’objectif est d’implanter dans l’articulation les trois composants de la prothèse de cheville.
Une incision est effectuée en avant de la cheville pour accéder à l’articulation, en passant entre les tendons, les artères et les nerfs. Les implants doivent être positionnés dans l’os du tibia et du talus; il est donc nécessaire d’y libérer la place correspondante. La coupe osseuse se doit d’être la plus économe possible afin d’en préserver au maximum le stock. Pour cela, le chirurgien utilise plusieurs instruments successifs appelés « guides de coupe » dont l’intérêt est non seulement de minimiser les pertes osseuses mais également de s’assurer du positionnement correct des implants.
La prothèse de cheville n’est pas cimentée. Elle est fixée par impaction dans l’os (comme un clou dans un mur), ce qui lui donne une stabilité immédiate. C’est grâce à cela que l’ appui sur le membre opéré est rapidement autorisé.
Lors de la fermeture de la plaie opératoire, un système de drainage du sang est laissé en place. Il a pour rôle d’aspirer préventivement un éventuel hématome.

Enfin, une botte (en plâtre ou en résine) est confectionnée, ou éventuellement une botte amovible prescrite en pharmacie. Elle met au repos la cheville opérée pendant une quinzaine de jours. Cela a notamment pour but de favoriser la cicatrisation qui est une des préoccupations importantes après cette opération.

Prothèse de cheville : radiographie postopératoire d'une prothèse de cheville en place

Prothèse de cheville : radiographie postopératoire d’une prothèse de cheville en place

Suites opératoires

Immédiatement après l’intervention, la cheville est placée dans une botte pour détendre les tendons et laisser la peau cicatriser dans les meilleures conditions, tout en permettant le changement régulier des pansements (en général tous les deux jours).
La prothèse de cheville est conçue pour permettre au patient d’appuyer immédiatement sur le membre opéré. L’appui est protégé par la botte et par le port de béquilles, et a pour but de récupérer au plus vite la fonction de l’articulation.
Dans les suites, une fois la cicatrisation obtenue, généralement vers le 15ème jour, la botte est retirée et la marche autorisée sans béquilles. Une rééducation permet d’entretenir les mobilités et d’aider le retour à un déroulement du pas le plus normal possible. Ces soins sont généralement prescrits pour un mois, c’est à dire jusqu’au 45ème jour postopératoire.

Le sport en décharge (vélo, natation) peut être autorisé à partir du 3ème mois postopératoire. Il ne constitue pas un objectif chirurgical. Si le patient le tolère, il pourra augmenter progressivement son niveau d’activité avec pour principale limite sa douleur. Il aura intérêt à favoriser les sports en décharge plutôt que les sports de course. Un retour au sport n’est donc jamais garanti.

Enfin, dans le meilleur des cas, la cheville est oubliée entre 6 et 12 mois après l’opération.

Notre dossier complet :