Prothèse de cheville : présentation

Prothèse de cheville : une chirurgie récente

Depuis quelques années la chirurgie de la prothèse de cheville a nettement progressé, après des débuts décevants. Les résultats sont à présent fiables, car durables et reproductibles. Devant une atteinte sévère de la cheville par de l’arthrose ou une maladie inflammatoire, il est donc devenu légitime d’envisager cette intervention.

Prothèse de cheville : modèle à trois composants dont le patin est fixé à l'implant tibial

Prothèse de cheville : modèle à trois composants dont le patin est fixé à l’implant tibial

Par une cicatrice en avant de la cheville, le chirurgien remplace l’os et le cartilage du tibia et du talus par des implants en métal et en polyéthylène. Ces 3 composants de la prothèse de cheville coulissent entre eux ce qui conserve la mobilité de l’articulation. L’appui est autorisé dans les 15 jours qui suivent l’intervention et une courte rééducation est débutée.

A l’image de tous les implants articulaires, certains risques existent qu’il faut savoir prévenir. Dès lors, les résultats à long terme sont fiables. Dix ans après l’intervention une prothèse de cheville est toujours en place dans plus de 90% des cas. A plus long terme encore, les prévisions sont prometteuses.

Enfin, cette chirurgie est difficile et rare. L’Association Française de Chirurgie du Pied recommande donc que la prothèse de cheville soit pratiquée dans les centres spécialisés en ayant une habitude suffisante. http://www.afcp.com.fr/wp-content/uploads/2016/12/Bilan-REGISTRE-PTC-centre-poseurs-Juin-2012-oct-2016.pdf

Notre dossier complet :